Rendez-vous sur Hellocoton !

deux semaines

bouc-soleil

Voilà, je suis en France. Non, c’était pas prévu, c’est pas non plus un souci de Visa, ni un retour définitif (ouf). Ma maman a eu un accident de vélo lundi dernier – un accident stupide d’enfant qui s’amuse avec ses copines, une chute version soleil, un voyage en camion rouge avec de jolis pompiers, un passage en chirurgie. Bassin fracturé, poignet cassé, immobilité forcée, plusieurs mois de rééducation à venir, et un voyage prévu au Québec en Mai pour me voir reporté jusqu’à nouvel ordre. J’ai reçu le texto de mon père, et puis j’étais là le ventre serré et puis on s’est parlés au téléphone. J’ai vu ma mère sur un lit d’hôpital, coincée. J’ai imaginé ma mère immobilisée, et comment ça devait la rendre dingue. J’ai senti comme elle devait être triste et en colère de pas pouvoir me voir. J’ai pas trop réfléchi. J’ai pris un billet d’avion pour dans trois jours, et je suis rentrée. Puisque ma mère ne pourra pas venir à Montréal, c’est Montréal qui viendra à elle. (…)

les imperfections (ce qui est beau)

elle0020_oognip

C’était un soir et il neigeait alors que le jour d’avant il faisait 27°C et qu’on s’était pris un orage sur la tête – mais c’est comme ça à Montréal, tu sais, la météo elle est toute croche en ce moment, on sait plus comment s’habiller ça a pas d’allure -, j’écoutais la playlist 8tracks vraiment coule que m’a fait découvrir ma coloc en écoutant la neige tomber sur les fenêtres et en me disant qu’Andrew Bird c’est vraiment bien, que je suis frue de pas avoir vu Half Moon Run en concert – vraiment -, et que le chou-fleur ça pue – parce que j’ai fait du chou-fleur. Et puis y a quelqu’un qui a liké une vidéo partagée par quelqu’un d’autre sur Facebook – tu sais les petits news dans la colonne de droite, où c’est écrit « machin a liké le status de truc » et « bidule est maintenant ami avec chose » – et puis c’était cette vidéo. (….)

du yoga chez moi

yoga-home

Avec ma situation, on aurait pu croire que j’ai plein de temps pour aller au sport. C’est tout le contraire (et c’est sans connaître ma légendaire motivation qui dure -à peu près- 3 semaines) (je suis la pire partenaire de gym, demandez à Camille combien de fois je l’ai abandonnée lâchement parce que j’ai mal géré mon horaire ou je ne sais quelle autre raison foireuse) (tout ça parce que je suis la pire dans l’organisation et que donc ma vie est un gros bordel en ce moment) (voilà). Etant seule et la majorité du temps chez moi en journée, je suis très contente de pouvoir voir des amis le soir, et ces dernières semaines j’ai pas mal enchaîné – entre concerts, spectacles, restos, livraison de lave-vaisselle et autres. Faque ça fait bien trois semaines que j’ai pas été à mon gym et à mon cours de yoga, qui est de 19 à 20h (quel horaire de marde AUSSI).

C’est comme ça que je me suis inscrite sur MonYogaVirtuel. (…)

Avril

montreal-3

10°C.
Ça parait pas comme ça, mais c’est comme une transition brutale. La ville transpire. Les trottoirs dégoulinent de torrents de flotte grise et chargée de calcium, les petits cailloux s’effritent sous les semelles, emportés par le flux et reflux de la fonte, coincés entre deux flaques, glissés dans les ornières du ciment détrempé.
La ville pue. C’est l’odeur de la décongélation, comme un frigo trop plein après que l’électricité ait été coupée. C’est le parfum de l’eau qui s’accumule sur les trottoirs, entre les voitures, dans les parcs. Les relents d’une ville qu’on avait perdus pendant quelques mois – essence et gaz des moteurs, poubelles, détritus, et puis ce parfum si caractéristique du béton qui réverbère la chaleur, en été. (…)

de ma fenêtre

laptop

Chaque matin, c’est la même routine. Je comate sous ma couette en checkant Twitter et Instagram, échange de textos avec les copains/copines, puis je me lève et je m’installe dans la cuisine. J’ouvre mon ordi, je prépare mon déjeuner, et j’observe ce qui se passe dehors. J’ai la journée devant moi, tout est calme, je peux choisir de mettre la musique trop fort et traîner en pyjama si je veux. De ma fenêtre, j’observe l’arrivée du printemps. La famille d’écureuils qui s’agite pour regagner le gras perdu pendant l’hiver. La neige qui fond, et puis la nouvelle chute de neige, et le vent, et la pluie, et l’herbe sèche qui commence doucement à apparaître sous les plaques de neige sale. La buse qui se fait un festin d’un malheureux moineau, et l’écureuil qui vient pointer son nez parce que c’est SON arbre. Les couchers de soleil. Les dizaines de couchers de soleil, les jours qui rallongent, le chat qui perd ses poils, les branches grises de l’arbre qui vont bientôt se couvrir de vert.

Vous l’avez peut-être compris, mais depuis plusieurs semaines, je « travaille » chez moi. (…)

photographie ma vie

Tor Birk Trads, Denmark, Finalist, Student Focus, 2014 Sony World Photography Awards

Article sponsorisé

Depuis plusieurs mois, mon appareil photo préféré, c’est mon téléphone. Partout avec moi, et tout le temps. Mais à chaque weekend, voyage, ou quand je prends le temps de me promener un peu dans Montréal, je me dis que je devrais investir dans une caméra un peu plus polyvalente que celle que j’ai (ici on dit caméra pour appareil photo, pas rapport avec la vidéo ;)), et plus particulièrement dans un boitier qui me permette de changer d’objectif en fonction de ce que je fais. (…)

amsterdam.

amsterdam-weekend

Ca fait plus d’un an et demi maintenant que j’ai découvert Amsterdam, et je sais pas vraiment pourquoi je n’ai jamais pris/trouvé le temps d’en parler sur mon blog. C’est dommage, un peu. J’ai beaucoup aimé Amsterdam. C’était en Novembre 2012, un week end prolongé, le genre de plan pour lequel ta meilleure amie te fait « tu viens, on part à Dam avec Clem et Gi, et on va dormir sur une péniche ». Alors tu dis oui, parce que tu viens de te séparer, que t’es au chômage et que ta vie consiste à attendre que le PVT ouvre. Tu dis oui, parce que c’est cool, les weekends avec les amis. (…)