16 Comments

  1. +1 et c’est encore pire si ta mère t’as fait croire que le prince charmant existait :-) Non, franchement, j’adore ton billet. Je vais le mettre sous verre et le lire chaque jour que je trouverai mon histoire d’Amour trop classique en me disant également que non, les vampires, ça n’existent pas ^^

  2. Très drôle! Moi ça m’a fait rire!
    Ce que je me dis, en regardant des films où l’histoire est un peu trop tirée par les cheveux, c’est que, mettons, ils s’aiment grâce à un éléphant ont une histoire super pleine de rebondissements au début… Franchement, quand leur histoire sera entérinée et toute calme, ils vont se faire chier, nan? Ils vont se demander où est la grande passion contrariée du début, ça va leur manquer et ils vont se quitter et c’est pas cool…

    LEs vraies histoires de la vraie vie sans musique romantique en fond, au moins, tu sais un peu à quoi t’en tenir et quand les débuts et l’amour fusionnel n’est plus qu’un lointain souvenir ben t’es heureux quand même!

  3. Bel article, on a trop tendance à dire que le romantisme est mort mais à l’époque il n’y en avait pas plus, un des rare que l’on peut voir dans le passé c’est celui des vieux films.

    Ce qui entretien la flamme ce n’est pas le romantisme sinon la race humaine se serait éteinte depuis longtemps ^^’

  4. Ahaha c’est marrant, la semaine dernière j’ai revu The Notebook, qui était autrefois un de mes films préférés…pourtant je n’ai jamais subi aucune carence en termes d’histoires d’amour passionnées, même que je suis retombée amoureuse de mon ex sous la pluie et qu’on a fait l’amour dans la rue, en pleine lumière Oo. Des fois, dans la vraie vie, il arrive aussi des choses comme dans les films… mais c’est vrai qu’il reste un côté routinier et ordinaire comme tu dis qui ne crève pas l’écran. Peut-être qu’il faut se dire que cet aspect-là, dans les films comme ceux dont tu parles, ils ne le montrent pas tout simplement :)

  5. Excellent article, sincèrement! C’est fou comme t’arrive à trouver les mots drôles pour en parler, j’ai du sourire (voir même pouffer de rire comme une bécasse) toutes les 2 ligne 3/4 environ là… Bref j’adore, oh combien tu as raison! ;-)

  6. Rom1

    A noter aussi la fin de l’acte sexuel dans les film.

    Jamais d’Orgasm Face avec oeil fermé rictus et bruit bizarre, non non tout le monde jouit en même temps, et à chaque fois, mais ça encore ça reste crédible.
    Ce qui l’est moins c’est quand c’est fini et bien le mec, en général sur le dessus (afin de valider la théorie du drap autocollant au dessus des seins), se retire vite fait (pour ne pas rester collé sûrement) se couche sur le dos et les deux protagonistes essoufflés mais toujours nickel (peut être un peu ébouriffé) regardent le plafond.

    C’est ça l’Amérique.

  7. Oh tu sais des histoires à la « oh my god on se croirait trop ds un film », j’en ai vécu… et je suis toute seule dans mon appartement avec mes deux chats alors bon ;)

  8. Tout d’abord merci à tous, et désolée d’avoir mis tant de temps à répondre à vos comms :)
    Je suis touchée que vous vous soyez reconnus/marrés à la lecture de ce post.

    Et sinon oui il y a parfois des situations où la vie ressemble à un film (heureusement hein ;)) c’est juste que si on compare notre « vraie » vie est souvent un peu fade… mais moins crevante il faut l’avouer :

  9. réglisse

    le pire du pire, c’est pas les films américains où tu te dis que c’est vraiment pas crédible. C’est quand tu vas voir « la guerre est déclarée » et que tu sais que ça raconte la vie pour de vrai. Et là je me suis dit, c’est vraiment possible qu’un homme dise des mots comme ça………………. ??
    – Soupir –
    Mais, comme dit Malicia, et même si sûrement c’est parce que l’épreuve a été trop dure, au final ils se sont quand même séparés…
    Chienne de vie.

  10. J’ai eu le coup de foudre pour mon mec, on a couché le premier soir, c’était wow, il a emménagé chez moi au bout d’une semaine, je l’ai suivi par amour en Afrique, on s’est mariés 3 ans après au civil et 2 ans après à l’église mais tout ça c’était trop beau pour durer, parce que tout ça s’est terminé il y a quelques semaines.

    Oui la vraie vie ce n’est pas comme dans les films américains.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *